Méthodes alternatives et naturelles au traitement du cancer

Méthodes alternatives au traitement du cancer

Une des approches les plus déterminantes, mais aussi des plus simples, non contraignantes et à la portée de tous dans l’approche intégrative des traitements du cancer, est bien-sur L’ALIMENTATION ! Les traitements dit « psychologiques » , voire « spirituels » , pour importants qu’ils soient, arrivant en seconde et tiers partie , selon le type d’approche et les efforts prêts à être entrepris par le malade..

LES ALIMENTS PEUVENT RENVERSER LE COURS DES MALADIES..

Telle est la promesse faite des médecins dissidents ou s’étant spécialisés en nutrithérapie, tel le Dr. Jean-Paul Curtay, président de La Société de Médecine Nutritionnelle, membre de l’académie des sciences de New-York, leader mondial de la nutrithérapie et formateur de plusieurs milliers de médecins dans le monde entier ..

.. mais aussi le Dr. Jean-Christophe Charrié, fier élève des Dr. Christian Durrafourd et Dr. Jean-Claude Lapraz, tous deux fondateurs il y a près de 40 ans, d’une toute  jeune discipline, la MÉDECINE ENDOBIOGÉNIQUE, de « endo » = intérieur ; « bio » = vie ; et « génie » = organisation .

 L’endobiogénie étant la science qui étudie l’organisation de la vie intérieure de l’organisme, et qui s’attache à comprendre les mécanismes d’autoréparation et de restauration .

Cette médecine d’avenir intégrant également la fine fleur de la connaissance phytothérapeutique, alliée à une connaissance parfaite du système hormonal. 

Les résultats observés à ce jour sur des dizaines de milliers de patients cancéreux , laisse présager de l’immense potentiel thérapeutique de cette orientation à visée holistique, en parfaite cohérence de sens avec l’oncologie intégrative du Dr. Mouysset.

Médecine de la personne, personnalisée, et individuée, l’endobiogénie permet un dialogue particulièrement fécond entre le malade et son médecin traitant.. qui s’il prend suffisamment son temps, pourra orienter finement son patient d’un point de vue alimentaire/ nutritionnel.

Cependant, dans le cadre de mon ebook, privilégiant l’auto-prise en charge de chaque malade, l’approche endobiogénique est suffisamment étayée dans le bel ouvrage du Dr. Charrié : LES CLÉS DE L’ALIMENTATION ANTI-CANCER , synthétisé dans le ebook anti-cancer .

Outre atlantique, le Dr. Michael Greger , puise également dans les ressources cachées de notre alimentation et signe dans : COMMENT NE PAS MOURIR, LES ALIMENTS QUI RENVERSENT LE COURS DES MALADIES , un magnifique traité à l’usage des malades comme des bien portants soucieux des méfaits de la chimie et des médicaments allopathiques au sein de notre organisme..

QUELQUES EXEMPLES :

Le Dr. Greger cite par exemple la consommation de fraises très bénéfique dans le cas de lésions cancéreuses au niveau de l’oesopage ( cancer de l’oesophage ) ; ou bien encore  la consommation de la peau des pommes, pour tenir le cancer du sein à distance.. !

 

Des remèdes psychiques contre le cancer

Le cancer est une pathologie bien particulière, elle soumet non seulement le corps à de rudes épreuves mais c’est également un défi psychologique et émotionnel à surmonter. De la peur à la colère en passant par des épisodes de stress, on finit bien souvent par perdre espoir.. même si parfois, la détermination et l’optimisme du patient sont récompensés par des « bonnes nouvelles », qui peuvent aussitôt repartir à la baisse, tels les montagnes russes..

Les « remèdes » psychiques sont particulièrement bien abordés dans le ebook anti-cancer. L’auteur de ce livre ayant étudié la psychologie clinique dans son parcours à l’université de Paris VIII ( voir « A PROPOS » ) ..

.. ainsi qu’ effectué des études dans le domaine de la Psychologie Transpersonnelle = une branche des sciences humaines tournée vers l’étude de la conscience de soi ou plus simplement visant à faire une synthèse moderne de la spiritualité authentique et de la science officielle. Cela dans un but tout autant thérapeutique que existentiel .

Cette dernière approche dénonçant l’impasse de l’actuel paradigme, en science de manière général, et en médecine de manière particulière  ( = le matérialo-scepticisme ) et prônant l’émergence au contraire d’un nouveau paradigme, plus intégratif et plus humaniste .

Quoiqu’il en soit, l’essentiel, en vue d’obtenir une guérison, étant l’absolue nécessité de la suppression de tout STRESS avant, pendant, et après les traitements ! 

Plus facile à dire qu’à faire …

Cela est néanmoins un des fondamentaux de la guérison du cancer, dont le pronostic est quasiment dépendant de l’état moral, mental et psychologique du patient malade. La normalisation émotionnelle étant un préalable à toute activité de ressourcement ( physique, psychique, intellectuel et spirituel ).

En disant cela, nous avons ( = nous les naturopathes et défenseurs de la psychologie positive, voire de la pensée positive et de tout le corpus théorique autour de la psychologie transpersonnelle ! )  clairement conscience de l’immense fossé séparant l’école matérialo-sceptique de la nôtre..

Ainsi sous la plume de la psychologue Josée Savard, on peut lire, en résumé de ses recherches et convictions profondes, l’affirmation suivante :

« La pensée positive n’influence d’aucune manière les chances de guérison ou de survie face au cancer » ( in : FAIRE FACE AU CANCER AVEC LA PENSÉE RÉALISTE  )  . 

Ce qui a le mérite d’être clair, à défaut d’être vrai . 

Alors : « pensée réaliste » VS « pensée post matérialiste » ?

C’est bien au patient de faire son choix, car sa guérison lui appartient après tout 

Tant que la science actuelle fermera les yeux sur les immenses intrications du couple CORPS-ESPRIT , rien ne bougera, et nulles avancées dans le domaine ne viendra faire « bouger les lignes ».  On ne compte pourtant plus aujourd’hui les scientifiques qui reconnaissent du bout des lèvres les interactions entre le corps et la conscience

Ces dernières se manifestant à un niveau très primaire, par exemple, dans la vie de tous les jours, et de façon courante, lors de manifestations dites des « maladies psychosomatiques » : 

« J‘ai la boule au ventre à l’idée de faire ce discours en public » – « les poils me hérissent à l’idée de pénétrer dans cette demeure insalubre » – « je ne peux pas m’empêcher de rougir devant cette fille qui m’impressionne tant » – « je salive rien qu’à l’idée de dévorer ce clafoutis aux framboises » – « Chaque année, à l’approche des examens, j’ai plein de boutons sur les bras » , etc.. etc..

Mais prétendre que des symptômes graves dans le corps ( = le cancer )  soient le reflet d’une certaine  tension dans la conscience , est une étape encore supplémentaire qui n’est pas prête d’être franchie par les tenants de l’école du matérialo-scepticisme , à tort, bien-entendu, mais des siècles de confrontation opposent ces idéologies, et il serait bien naïf de croire que la situation s’améliore dans les années à venir  !

Seule l’expérimentation sincère sur soi-même confirmera les informations fournies dans ce site et dans ce blog !  

En même temps les preuves se font chaque jour plus nombreuses, et nul doute que la vérité parviendra un jour à faire son chemin, malgré tout. Elle le fait d’ailleurs déjà..

.. Il n’y a qu’à aller chercher l’information là où elle se trouve, le docteur Mouysset livrant sur sa chaîne youtube les résultats d’études scientifiques très sérieuses , montrant notamment le lien évident entre l’incidence du stress dans un organisme animal  ET la qualité de la réponse immunitaire anticancéreuse dans le dit organisme ! 

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que dans les centres RESSOURCE, la pratique orientale du CHI KUNG soit encouragée. Cette pratique ancestrale qui nous vient de l’Orient tend en effet à recharger notre immunité si effectuée « dans les règles de l’art » . 

Un commentaire sur “Méthodes alternatives et naturelles au traitement du cancer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.